Hackathon : backstage pédagogique nº2

On est le 27 mars, il est 14:00. C’est le grand jour ! Les 24h de marathon créatif commencent !

Comment s’assurer que la centaine d’étudiants qui se sont embarqués dans l’aventure vont bien être capables de répondre aux problématiques des pompiers du Gard de manière professionnelle, créative et novatrice ?

Une équipe de coaches (enseignants, ingénieurs pédagogiques, étudiants de licence MPI), d’experts (étudiants de l’IAE et enseignants) et de facilitateurs (1 étudiant par équipe est leur ‘scrum master’) est là, à tout moment pour répondre aux questions et guider leurs avancées.

Voici la trame ou feuille de route qui permettra à tous de trouver l’inspiration face au syndrome de la page blanche : une pile d’outils de réflexion pour approfondir certains points et prendre du recul à d’autres moments. Cerise sur le gâteau ? Ces outils font partie des ressources clés qu’ils devront maîtriser à la fin de leur cursus que ce soit en GEA pour la création d’entreprise ou en SGM pour la conception de produit et la gestion de projet.

En SGM, le brainstorming est une habitude pour attaquer un sujet et la carte mentale un outil toujours adapté à la réflexion
En fin de phase 1, on vérifie si nos hypothèses fonctionnelles correspondent bien aux besoins client lors d’un entretien bien préparé….
Il est temps de lister et hiérarchiser les critères et fonctions, le fond et la forme de la réflexion sur le produit ou service

On se prend au jeu et on se protège de l’espionnage industriel…



À 3:00 du matin, les bourdonnements de la ruche du learning lab se calment….. Mais la majorité tient bon !

To be continued pour le backstage pédagogique nº3 vers 7:00….

Publicités

Hackathon : le backstage pédagogique nº1

Transdisciplinarité, innovation, créativité et challenge sont les ingrédients de la toute première édition de cet événement à l’IUT de Nîmes : organisés en 12 équipes mixtes, une centaine d’étudiants des départements Science et Génie des Matériaux (SGM) et Gestion des Entreprises et des Administrations (GEA) ont 24 heures pour imaginer et mettre en place des outils permettant la réalisation d’un projet et la création d’une entreprise. Les étudiants ont été sensibilisés en amont sur les dispositifs liés au statut d’étudiant entrepreneur et sur les outils d’aide à la création d’entreprise, lors d’une conférence organisée à l’IUT en janvier. Afin de s’ancrer au mieux dans les problématiques locales, le thème choisi pour les créations d’entreprises est « la sécurité civile et la prévention des risques ». Les étudiants ont rencontré, des spécialistes institutionnels et industriels lors de la composition des équipes et du choix des différents produits à développer.

Le 7 mars @ 14:00, tout le monde en amphi 3 pour former les équipes.

Et rencontrer les clients et leurs problématiques !

Les membres des équipes sont soudés autour d’un nom et un logo qu’ils ont créés : premier défi créatif réussi !

Suite à cette première rencontre, un espace moodle a été mis à disposition des participants pour accéder aux informations avant le jour J . L’espace moodle est aussi un moyen de communiquer en instantané avec l’ensemble des équipes durant les 24h via le forum : pour relancer les énergies, rien de mieux que d’informer sur le format des livrables intermédiaires au fur et à mesure…

Rendez-vous les 27 et 28 mars pour le top départ !

Retour sur le petit Déj’ pédagogique ‘Hybridation des cours sur l’IUT’

Merci à ceux qui ont pu venir les 26 et 29 novembre aux petits déjeuners pédagogiques axés sur l’expérimentation pédagogique sur l’IUT.

On y a parlé d’hybridation des cours avec des exemples de modules déjà hybridés sur l’IUT. On y a aussi abordé l’appel à projet Take Off 2 et les considérations logistico-pédagogiques qui influencent la planification des actions à mener.

Ici, vous trouverez les ressources utilisées lors de l’évènement suivies de la liste des questions-réponses qui ont pu surgir lors des échanges.

Présentation du petit déj’ avec ….

  • des vidéos de témoignages d’enseignants et d’experts
  • des liens vers les cours hybridés IUT Nîmes existants
  • des info pratiques pour gérer l’organisation et l’efficience des dispositifs
  • des axes de réflexion pour assurer la motivation via les interactions

Cliquez sur l’image pour accéder aux ressources et explications !

imageintro

Foire aux questions :

  • Il y a déjà des idées de projet sur l’IUT ?
  • Comment on organise la classe inversée ?
  • Qu’est-ce que ça implique l’hybridation ?
  • Il y a déjà des idées de projet sur l’IUT ?
  • N’y a-t-il pas un risque de perte de sociabilité avec l’hybridation s’ils se retrouvent seuls devant leurs écrans pour apprendre ?
  • Quels sont les délais de conception, production et mise en oeuvre?
  • C’est quoi Take Off#2 ?
  • C’est quoi un MOOC ?

_______________________________________

Il y a déjà des idées de projet sur l’IUT ?

Oui ! hydrides ou non, plusieurs projets d’expérimentation pédagogique ont été implémentés en semestres 1 et d’autres sont en processus d’idéation : cela concerne tous les départements de l’IUT et même des composantes extérieures. Il est plus simple et confortable d’expérimenter à plusieurs alors n’hésitez pas à vous greffer à ces projets en statut ‘co-porteur’ ou en mode ‘acteur-satellite’.

Participez aux projets en tant qu’enseignant/e,  technicien/neagent administratif ou BIU !

Classe inversée & modalité hybride : apprendre à distance & approfondir-évaluer en présentiel.

Maths Attack ou  Comment faire quand un public très hétérogène arrive dans un cursus où les mathématiques sont omniprésentes ?

Cohesion Week Un plan de l’IUT et deux heures d’examen sur table, vous appelez ça un accueil ? Ça c’était avant …..

Hackathon création d’entreprise : une course créative pluridisciplinaire avec pour objectif la réalisation d’un business plan et d’une bande-annonce.

Fun learning : ludification des contenus à effet domino

Relay une passerelle entre lycée et IUT en pré-rentrée.

Virtual Experts  : Première collaboration inter IUT entre Nîmes et Bézier sur la réalité virtuelle

SPOC étudiant ou comment motiver et améliorer les apprentissages des étudiants en Projet Tutoré ?

Comment on organise la classe inversée ?

Selon l’échelle des projets, il faudra envisager des modifications foncières d’emplois du temps puisque le travail en autonomie se fera en présentiel pour succiter l’adhésion de tous. Des plages horaires et des ressources (informatiques et humaines)  seront aussi à planifier dans les emplois du temps. Une coordination des équipes enseignantes est primordiale pour éviter une surchagre de travail des étudiants. Pour ce qui est de la conception du synopsis et des scénarios de cours, les services pédagogiques de l’IUT et de l’UM sont là pour vous accompagner

Qu’est-ce que ça implique l’hybridation ?

Une hybridation massive nécessite la mise en place de nouveaux schémas en termes de création et de fonctionnement. Il y a différentes organisations possibles comme on l’a vu, on reste libres pour que cette modalité hybride réponde aux besoins réels des différentes disciplines.

N’y a-t-il pas un risque de perte de sociabilité avec l’hybridation s’ils se retrouvent seuls devant leurs écrans pour apprendre ?

Bien au contraire, il ne faut pas confondre e.learning pur  ou le ‘tout à distance’ avec l’hybridation. Les plages dédiées à l’autonomie sont synonymes de travail collaboratif où  les interactions entre étudiants sur des activités de groupes que vous aurez planifiées feront avancer les apprentissages en amont et en aval de vos sessions avec eux. Vous pouvez planifier dans vos scénarios, le visionnage de vidéos interactives où chaque apprenant pourra apprendre à son rythme : celui qui peine plus à assimiler son contenu pourra pauser et rejouer la vidéo autant de fois qu’il le souhaite, chose impossible en cours présentiel. Le travail en ligne a ses avantages, avec l’hybridation on tire profit des différentes modalités axées sur la personnalisation des parcours et la construction de communautés d’apprentissage bien accompagnées et cadrées au coeur du dispositif.

Quels sont les délais de conception, production et mise en oeuvre?

Les projets pilotes devront être implémentés à la rentrée 2019 et donc se concevoir au prochain semestre. Le dépôt de réponse à l’appel à projet Take Off#2 est fixé au plus tard au 9 janvier 2019 pour accord de la direction sur l’IUT et au 10 janvier pour le dépôt réel.

Pour nous aider à produire les ressources multimédias, Thomas Ribot un apprenti MMI de Béziers est là depuis octobre et a déjà répondu à plusieurs commandes en SGM, GC et GMP. Son contrat se terminant fin juillet, il faut profiter de sa présence pour les productions. 

Emmanuelle Lecointre au service pédagogique est là pour vous accompagner sur les phases de conception, production, implémentation et les méthodes d’évaluation. Sollicitez le service pédagogique au plus tôt.

C’est quoi Take Off#2 ?

En répondant à cet appel à projet Take Off#2,  vous sollicitez l’aide d’une structure d’accompagnement à l’innovation pédagogique appelée MUSE dont le siège est à Montpellier. Si le projet répond aux critères de sélection, une « enveloppe financière pourra notamment être allouée à un certain nombre d’heures complémentaires, à

« l’invitation d’experts, à des missions de benchmarking, mais aussi à l’achat de matériel en adéquation avec les besoins du projet et à la sous-traitance de services. »

L’objectif est de déployer les changements pédagogiques de groupes d’enseignants.  L’établissement soutient les projets au niveau budget. Les projets doivent rentrer dans la stratégie de l’établissement. Début janvier, Jean-François Dubé donne un avis circonstancié sur les projets qui même s’ils peuvent être ponctuels doivent être structurants pour l’IUT. 

Axes thématiques et répartition des aides Take Off#2

takeoff2_1

C’est quoi un MOOC ?

Un MOOC veut dire en anglais Massive Open Online Course ou cours en ligne ouvert à tous bien souvent constitué de vidéos, de quiz sur les contenus et souvent propice aux échanges entre professionnels sur des tâches collaboratives à distance. Là encore les modalités diffèrent d’un MOOC à l’autre. Un exemple de MOOC, le MOOC  ‘Se former pour enseigner dans le supérieur’ cible aussi bien les jeunes enseignants du supérieur que ceux souhaitant faire évoluer leurs pratiques. Un autre exemple qui pourrait être intéressant pour tous nos étudiants, c’est le MOOC ‘gestion de projet’, renseignez-vous auprès du service pédagogique si vous souhaitez plus d’informations. Un des projets pressentis pour l’AAP est d’ailleurs un SPOC (small private online course, ou cours en ligne réservé à un groupe restreint) créé par les étudiants sur la base de leurs expériementations en Projet Tutoré.

(lien vers l’article présentant les projets IUT préssentis pour la réponse au take off 2) 

Si vous souhaitez visiter les espaces moodle des cours mentionnés dans les ressources, utilisez les identifiants suivants :

Id : test.iutn@umontpellier.fr

MdP : 123456

Ressources annexes : http://e-education2016.com/intervenants/marcel-lebrun/article/

classe inversée MLb

Idées de projets pilotes & structurants sur le long terme !

Tous les projets énoncés n’ont qu’un objectif final :
la réussite d’un maximum d’étudiants

Participez aux projets en tant qu’enseignant/etechnicien/ne, agent administratif ou BIU


Maths Attack ou  Comment faire quand un public très hétérogène arrive dans un cursus où les mathématiques sont omniprésentes ?

Chaque département a jusqu’ici élaboré des stratégies très diverses (ateliers de remédiation, open-bar de perfectionnement, groupe facebook de révisions collaboratives, pédagogie en îlots en learning lab, ludification des exercices, auto-formation en ligne, évaluations formatives intensives et coaching …). Aujourd’hui, les porteurs du projet Maths Attack sont bien décidés à faire face à un double défi :

OBJECTIF

  • permettre aux étudiants aux connaissances les plus fragiles de rattraper le niveau.
  • s’assurer que les plus autonomes puissent atteindre leurs meilleures performances.

DÉMARCHE

La mutualisation des efforts et des pratiques est la clé de ce projet d’envergure sur le long terme avec la création de ressources pédagogiques et de scénarios d’apprentissage-évaluation. Un large panel de méthodes d’acquisition seront proposées pour s’adapter à un maximum de profils étudiants.

SPOC étudiant : Ou comment motiver et améliorer les apprentissages des étudiants en Projet Tutoré ?

Face à un public manquant tantôt d’autonomie, tantôt de motivation, certains enseignants en charge de guider ces équipes fragiles de PTUT proposent l’apport d’un nouveau contexte et d’une finalité additionnelle à ces projets : la création d’un SPOC (cours en ligne pour une public restreint) par et pour les étudiants.

OBJECTIF

La création de vidéos explicatives et de quiz sur leurs contenus représente des opportunités de reformulation, réflexion et métacognition essentielles aux apprentissages profonds. On peut attendre aussi une meilleure préparation à la présentation finale orale en fin de P.TUT. Participer à la réussite du groupe et à celle des autres étudiants qui suivront renforcera l’esprit d’équipe et le sentiment d’appartenance à la communauté apprenante de l’IUT.

DÉMARCHE

Et si les erreurs de certains étudiants devenaient ressources pour les aprentissages d’autres promotions ? On propose aux groupes étudiants d’être en charge de la création de vidéos sur leurs expériences ainsi que de quiz sur les points clés de ces vidéos qui seront intégrés sur la plateforme moodle comme un SPOC (small private online course).

Cohesion Week : Un plan de l’IUT et deux heures d’examen sur table, vous appelez ça un accueil ? Ça c’était avant …..

Nouveaux sur l’IUT ou même sur Nîmes, les étudiants devraient se débrouiller tout seuls pour connaître le B.A-BA de leur cursus, des installations, le WHO’s WHO du corps enseignant et personnel administratif ?

OBJECTIF

Avant, chaque département gérait l’accueil de ses étudiants avec des méthodes diverses, mais ça c’était avant…. Les départements qui ont eu le plus de cohésion dans leurs promos ont pu témoigner des succès et bienfaits du système de parrainage  sur les sessions de coaching pédagogique des deuxièmes années envers les premières années. Axée sur le lien social entre tous et l’appropriation des espaces (IUT & centre ville de Nîmes) la semaine d’intégration menée par l’ensemble des départements oeuvrera en faveur de l’accueil des nouveaux publics, diffusant ainsi une image accueillante de l’insitution, une culture de l’effort collaboratif et des plaisirs d’apprendre ensemble.

DÉMARCHE

Grand jeu de pistes dans les locaux pour découvrir les lieux et personnes clés pour leur cursus et leur vie étudiante, des défis trans-disciplinaires en escape game, la résolution d’énigmes sur les écrans dynamiques, un selfie challenge près des monuments en centre ville, la recherche de son parrain sur la base de sa photo lorsqu’il avait trois ans…. La semaine d’intégration source d’une identité collective positive : une première édition et déjà une tradition !

Hackathon création d’entreprise : une course créative pluridisciplinaire avec pour objectif la réalisation d’un business plan et d’une bande-annonce.

OBJECTIF

« Rapprocher les étudiants du monde de l’entreprise via la découverte et la compréhension des mécanismes et des enjeux de l’entreprise. » (MUSE take off 2)

« Former les étudiants à la création d’entreprise. Ceci peut couvrir diverses formes de projets, par exemple un module de cours sur la découverte de l’entreprise, de l’aide à la conception d’une junior entreprise, etc. Dans ce cadre, une réflexion sur la pérennisation des projets doit être présentée. »

DÉMARCHE

Pour cette première édition, les équipes GEA et SGM sont réunies dans un lieu d’innovation unique et utilisent des méthodes et des outils nouveaux. Le hackathon ne s’arrête pas la nuit, chaque équipe se dépasse pour produire le meilleur prototype possible en 48h ! Les expertises GEA et SGM unies pour la recherche de solutions à des problèmes réels et complexes. La puissance de l’intelligence collective et la variété des profils des participants mènera à des projets très riches et innovants. Le Hackathon création d’entreprise est aussi co-organisé avec PEPITE.

Fun learning : ludification des contenus à effet domino

OBJECTIF

Retrouver le plaisir d’apprendre, co-construire des dispositifs d’apprentissage avec les étudiants, assurer l’engagement et la motiviation essentiels à leur réussite.

DÉMARCHE

D’une part, les jeux de plateau, escape game, jeux de rôle permettent d’allier le plaisir et l’apprentissage afin d’encourager la curiosité et le goût d’apprendre. D’autre part, réfléchir au contenu d’un cours pour en déduire des questions de quiz est une manière stimulante de réviser. Une équipe d’enseignants déjà engagés dans la démarche de ludification des contenus proposeront des sessions de fun learning aux DUT deuxièmes années pour ensuite leur demander de participer eux-mêmes à la création d’énigmes pour les premières années. Puis, ce sera aux premières années de créer des jeux de découverte des sciences pour les lycéens et collégiens. Un effet domino à l’intiative des enseignants (GEA, SGM, GMP …. joignez-vous à l’équipe fun learning !).

Relay  : une passerelle entre lycée et IUT en pré-rentrée.

OBJECTIF

Avec Parcours-Sup, le ‘oui si’ permet aux étudiants d’adapter leurs compétences aux pré-requis de la filière choisie en licence générale. Même si ce dispositif ne concerne pas les IUT, nous trouvons l’idée plutôt bonne.

DÉMARCHE

Nous organiserons des ateliers de remise à niveau dans le cadre d’une pré-rentrée afin d’améliorer l’intégration des nouveaux publics dans les cursus. Les contenus seront orientés sur les sciences et les mathématiques essentielles aux filières choisies par les étudiants.Nous sélectionnerons les étudiants sur la base d’une évaluation diagnostic en ligne afin que le dispositif soit le plus efficient possible.

Virtual Experts  : Première collaboration inter IUT entre Nîmes et Bézier sur la réalité virtuelle.

OBJECTIF

Encourager les bonnes pratiques du travail collaboratif sur les outils numériques. Créer des liens entre deux composantes UM via le co-coaching entre étudiants de disciplines et niveaux différents : un partage d’expertise et d’expérience en asynchrone sur des dossiers partagés et en synchrone via la visio-conférence.

DÉMARCHE

Comme vous le savez, le bâtiment Génie Civil est doté d’une salle de réalité virtuelle dédiée aux apprentissages. Les étudiants de Génie Civil ont bien sûr des notions de design 3D mais manquent d’expertise  pour la modélisation d’environnement professionnel utile à la création de scénarios en salle virtuelle. Comment modéliser et créer des parcours de visite virtuelle pour repérer les dangers et remédier aux risques réels de la vie sur un chantier ? Les étudiants de l’IUT de Béziers de niveau Licence seront invités à coacher les étudiants de 2ème année GC dans le cadre de leurs projets tutorés.

 SPHINX-IUT : Sélection de Projets Hybrides Interdisciplinaires pour une Nouvelle eXpérience en IUT_ Classe inversée & modalité hybride : apprendre à distance & approfondir-évaluer en présentiel.

OBJECTIF

Faire sens, motiver les étudiants et permettre à l’enseignant/e de se concentrer sur ce qui a le plus de valeur ajoutée pour l’étudiant en classe.

DÉMARCHE

En charge de TP, TD ou CM, des enseignants de l’IUT sont prêts à mener des projets de refonte de leurs cours sur la base de la classe inversée. Cette modalité hybride implique que les apprentissages se font à distance sur moodle, et c’est en présentiel que les étudiants approfondissent et évaluent leur progrès dans le cadre d’activités pédagogiques. Des plages horaires et des salles sont allouées au travail collaboratif en autonomie. Des vidéos interactives et des quiz sont consultables à tout moment et depuis tout lieu par les étudiants.  Voir la présentation de l’hybridation sur l’IUT ou lire l’article

Participez aux projets en tant qu’enseignant/e,  technicien/neagent administratif ou BIU

Motivez & engagez les étudiants par le vote en cours !

Plusieurs outils de vote vous permettent de favoriser les apprentissages des étudiants en stimulant leur participation et leur mémorisation. Cette dynamique de cours permet en plus de capter et maintenir leur attention. C’est aussi un bon moyen d’évaluer leurs acquis et d’obtenir des résultats instantanément.

KAHOOT   #application #QCM interactifs #engagement garanti

yaël Yaël Thiaux, GE2i

 » Kahoot en cours et Moodle à la maison : un duo qui semble fonctionner! »

En CM d’automatique, j’ai décidé de faire voter les étudiants par deux toutes les 30 minutes sur quelques questions d’application du cours pour rythmer la séance et vérifier qu’ils suivent. Les étudiants sont friands de ces quiz, ils échangent entre eux et débattent sur la réponse. C’est une belle énergie studieuse qui les anime pendant les quiz et je les sens plus concernés pendant les moments d’exposé. Il faut bien gérer les temps impartis à ces quiz en cours.

Pour bien consolider, je leur demande ensuite chez eux, de faire des exercices équivalents sur moodle (QCM) et les résultats sont plutôt bons… Ils ont test vendredi prochain, on verra si le bilan est positif !

philippe depeyre Philippe Depeyre, SGM

« J’ai tenté, cette année, les QCM pendant les cours magistraux avec Kahoot« 

Mes objectifs :

1 : au bout de 30 min : casser la somnolence qui s’empare irrésistiblement d’une bonne majorité de la classe, cela évite de faire une pause

2 : obliger les étudiants à se poser des questions sur ce qu’ils viennent de voir,

3 : espérer que sachant qu’il va y avoir un QCM, ils suivent mieux le cours,

4 : les faire travailler en groupe : connaître ses voisins et réfléchir à la réponse.

Les moyens :

2 Kahoots sur téléphone portable au bout de 30 min et à la fin du cours.

15 min pour 6 à 8 questions (je commente les réponses)

Bilan :

Emmanuelle a fait un questionnaire de fin de cours, afin d’avoir leur ressenti.

1 – objectif atteint : 90 % disent que cela fait du bien de se réveiller un grand coup avec une petite compétition.

2 – objectif atteint : seulement quelques étudiants (3)  ont dit ne pas avoir aidé à répondre aux question pendant le Kahoot.

3- c’est plus mitigé, mais c’était ambitieux : il n’y a que 5 étudiants qui l’ont dit (mais il n’ y avait pas de question spécifique sur ce point dans le questionnaire)

4 – plébiscité : on se connaît, on apprend à travailler ensemble. Seul 1 étudiant dit que travailler en groupe ne lui convient pas.

Temps passé par le prof pour préparer : un kahoot de 6 questions, si on sait à peu près quelles questions poser : environ 30 min.

 VOTAR    #sondage #sans internet #cartons couleurs

delphine Delphine Cuisinier, Génie Civil

« Le fonctionnement très simple évite l’usage des smartphones des étudiants pour répondre. »

Ça fait bien 2 ans que j’utilise VOTAR en cours magistral d’abord, pour savoir où ils en étaient et puis, c’était tellement efficace côté attention et engagement que j’ai fini par l’utiliser en TD aussi. Franchement c’est parfait pour ceux qui n’auraient jamais levé la main par timidité et ça force ceux qui doutent à se positionner et donc à réfléchir, c’est bien ce qu’on cherche après tout… Ils sont habitués maintenant à voter avec ces cartes de couleur et à ce que je les prenne en photo. Le fonctionnement très simple (à base de cartons de couleur donc) évite l’usage des smartphones des étudiants pour répondre (comme c’est le cas dans d’autres applications de sondage) … donc pas de problème de téléphone à gérer en classe ! Je recommande sans hésitation VOTAR.

champignonLaurent Aldon, GMP

« Les étudiants apprécient vraiment d’être impliqués dans le processus du cours »

Je ne sais pas pour vous mais dans mes groupes, tous n’ont pas encore de smartphone alors plutôt qu’un outil comme kahoot, j’ai opté pour VOTAR. Je leur fournis les A4 colorés et seul mon smartphone est indispensable pour prendre la photo et en sortir le résultat. Je leur pose des questions sur ce qu’on a vu la dernière fois pour voir s’ils ont bien tout acquis. J’ai aussi commencé à les faire participer à la création des quiz : en fin de cours je leur demande ‘à votre avis, quelles questions je vais bien pouvoir vous poser la semaine prochaine ?’ Je les laisse réfléchir à deux ou trois et en fait, ça les rend conscients de ce qu’ils viennent d’apprendre et ce sur quoi ils ont des doutes. J’utilise leurs idées de questions et ils apprécient vraiment d’être impliqués dans le processus du cours. Les questions importantes qui leur posent problème, je les repose aléatoirement un peu plus tard pour vérifier qu’ils n’ont pas oublié.

PLICKERS    #QRcode #balayage  #stockage #IOS et Androïd

kevin Kevin Austry, SGM

« On est sûr que tous sont prêts à commencer le cours, l’ambiance est détendue, l’erreur n’est pas vue comme une faute… »

Moi, j’utilise Plickers depuis quelques mois et aussi bien les étudiants que moi profitons de cette interactivité. En fait maintenant, je leur pose toujours des questions en début de cours pour qu’ils se rendent compte des pertes de mémoire et repartent sur de bonnes bases avant de continuer.

Les étudiants me présentent ensuite leurs devoirs faits à la maison, pendant que je regarde leurs devoir je projette les questions à l’avance et les étudiants réfléchissent en amont aux questions du quiz.

Plickers propose un exercice type QCM (avec l’excel de la liste d’étudiant)  un temps de réflexion et de réponse individuelle, ensuite un graphique s’affiche (réponses) et là les étudiants argumentent les résultats.

Les + : on est sûr que tous sont prêts à commencer le cours, l’ambiance est détendue, l’erreur n’est pas vue comme une faute, les étudiants échangent leurs points de vue. Moi quand je les écoute je peux vérifier qu’ils savent expliquer pourquoi c’est vrai ou faux car avoir la bonne réponse n’est pas un indicateur infaillible, il faut surtout avoir compris.

Les – 15 à 20 minutes pour 4 questions, le temps de discuter/répondre/scanner/ mais ça vaut vraiment le coup pour leurs apprentissages !

Enfin, je leur demande de m’interrompre 5 min avant le cours afin de faire un bilan de la séance du jour. Tant que je n’ai pas tous les mots clés et les points importants du cours, ils ne peuvent pas sortir; en règle générale j’interviens peu, si ce n’est pour leur donner des indices quand je vois que cela n’aboutit pas. La motivation d’une liberté retrouvée fait que cela ne dure jamais 5 min.

Les conseils sont toujours les bienvenus !

Mode d’emploi Kahoot 

Pour plus d'info, RDV en salle 2 du Learning Lab au bâtiment admin !

Source images : https://fr.freepik.com/

Inauguration officielle du LearningLab

Inauguration LL

C’est jeudi 7 décembre dernier que l’espace LearningLab – LearningCenter de l’IUT de Nîmes a été inauguré, en présence de Mme Françoise Bons, conseillère régionale, M. Philippe Berta, député du Gard, M.Jacky Raymond, vice-président de Nîmes Métropole, M.Philippe Augé, président de l’Université de Montpellier, M.Philippe Tamaï, président du Conseil de l’IUT, et M.Jean-François Dubé, directeur de l’IUT.

L’ensemble des personnels de l’IUT avait également répondu présent à cette inauguration.
Financé par l’Université de Montpellier et le Contrat de Plan Etat Région 2015-2020, le LearningCenter a été conçu en plein cœur du LearningLab : une première en terme de configuration, qui répond parfaitement, selon l’avis de tous, aux besoins actuels des étudiants et des enseignants.
L’ensemble des personnalités présentes a pu visiter les salles de co-working, les carrels connectés et l’espace détente du LearningLab, financé par Nîmes Métropole et l’IUT, avant de couper conjointement le ruban inaugural.

Edumix : 11, 12 et 13 octobre 2017 à Telecom St Etienne

Edumix

Un événement créatif et participatif pour réinventer lieux et pratiques d’enseignement.

Edumix réunit des créatifs, pédagogues, artistes,  chercheurs, développeurs, élèves… pour un sprint créatif dans un lieu d’enseignement. Un moment privilégié où tout devient possible, où l’on peut s’autoriser à sortir du cadre, créer des expériences inspirantes et explorer des modes d’action nouveaux.

(Source web : http://www.edumix.fr/)

A vos agendas :  l’édition 2018 d’Edumix aura lieu à l’IUT de Béziers.

Classe renversée & création de contenus par les étudiants ou comment exploiter le Learning Center & internet dans vos pratiques pédagogiques ?

Proactif, capable de faire une veille règlementaire, une veille technologique, un benchmarking, capable d’esprit critique et de synthèse pour rendre compte au reste de l’équipe… D’un côté, ces qualités ou compétences professionnelles sont attendues sur le marché du travail, de l’autre, sur les bancs des amphis, on reçoit l’information ‘tout cuit dans le bec ‘ ?

Extrait d’une trame de présentation du cours hybride, diapositive exposant les softskills développés durant un cours en classe renversée (trame à utiliser dans les projets SPHINX-moodle) à télécharger sur le serveur local smb : P:\Commun\Take-off\SPHINX\présenter un cours hybridé sphinx

Plan de l’article :

  • La classe renversée est une classe inversée : explication vidéo par Marcel Lebrun
  • Le retour d’expérience de Mike Robitzer : ‘Renverser l’amphi à l’école de chimie de Montpellier’
  • 6 expériences de classes renversée sur l’IUT en 2018-19, 2 enseignants nous en font un bref retour…
  • Outils, ressources et astuces …

D’abord, petit rappel des 3 niveaux de classe inversée (dont la classe RENVERSÉE) :


Le retour d’expérience de Mike Robitzer : ‘Renverser l’amphi à l’école de chimie de Montpellier

6 expériences de classes renversées sur l’IUT en 2018-19, qu’en dire ?

Plusieurs initiatives de classe renversée sont déjà menées sur l’IUT en SGM (surfaces), en Génie Civil (réseau fluide, Cons7, PPP1, béton), GMP (blablacours) et en GEII (PTUT-SPOC).


« J’ai créé un espace moodle où ils trouvent toutes les indications et documents clés (voir le pdf de présentation du cours). La présentation du cours et les explications claires sont primordiales. La prochaine fois, je leur mettrai à disposition une trame pour qu’ils aient plus de guidage dans leurs recherches. Avant leur présentation, ils ont des étapes intermédiaires de validation que seule une minorité n’a pas su respecter. Ils sont en charge des recherches, de l’exposé et de la création de quiz sur le contenu pour boucler leur exposé et faire participer la classe. De manière générale, ils sont plus réceptifs et actifs par rapport à mes exposés traditionnels. Entre chaque cours, ils peuvent aller sur moodle pour faire des quiz que j’ai publiés et ainsi on vérifie les acquis. Moodle est un bon outil pour communiquer et former les groupes mais toutes mes idées de quiz n’étaient pas concrétisables (on est limité par les questions à réponse courte par exemple) »
Laurence COURTHEOUX, SGM, cours ‘Surfaces’


« Les étudiants ont super bien bossé sur les exposés dans mon cours MXG1 en classe renversée. J’ai rajouté une séance de plus de travail avec l’enseignant pour faire l’évaluation par les pairs. Je suis ravi 🙂  »
ANTOINE CLÉMENT GC, cours liants-béton


« En P-TUT les étudiants sont en charge de la création de vidéos explicatives sur un composant ou un circuit particulier. On a utilisé la notion de ‘storyboard’ pour jalonner et cadrer leurs recherches et leurs rendus. Moodle est un outil très efficace pour communiquer et surtout récupérer les différents livrables. Des étudiants qui jusqu’ici étaient difficiles à motiver se sont engagés dans la démarche avec enthousiasme dans ce projet de création. » THIERRY TALIERCIO GEII, P-TUT S2

OUTILS utilisés sur l’IUT pour guider la recherche documentaire :

Guide pour la recherche documentaire (youtube)

Checklist de recherches en PPP1 GC 2018-19

Grille d’évaluation des sources 3QPOC

Exemple de trame de recherche en réseau fluide pour cadrer les étudiants

PRODUCTIONS de contenu par les étudiants Université de Lille : « LES TUTOS DE LA MÉTHODO », FAIRE RÉALISER DES TUTORIELS PAR DES ÉTUDIANTS.

PRODUCTIONS de contenu par les étudiants de l’IUT

Vidéo explicative créée en projet tutoré destinée aux premières années de GE2I (projet SPOC Thierry Taliercio et son groupe de P-TUT institutionnel)

Compte-rendu sur DCE authentique

Module de 30 heures en GC classe inversée et renversée (veille technologique et échange d’expertise entre pairs). Ici on rend compte de l’état de lieux au responsable technique (enseignant). Simulation de situation professionelle en GC 2ème année (groupe entreprise HOLCIM1)

Extrait de production vidéo post-recherche documentaire en PPP1 GC, exploitée en ressource elearning sur moodle pour l’enseignement par les pairs :

Pour aller plus loin …

Services offerts par le learning center

On ne naît pas étudiant·e, on le devient : Acculturations informationnelles étudiantes par
Anne Cordier dans 15 | 2018 : Information scientifique et diffusion des savoirs : entre fragmentations et intermédiaires


Quelles activités pédagogiques pour développer les compétences en gestion de projet ?

Retour d’expérience de l’IAE de Montpellier sur deux activités d’initiation aux méthodes agiles en podcast cette fois-ci. En pré-lecture, cet article sur les 7 méthodologies de projet met à plat les concepts… On note sur l’IUT une préférence pour la gestion de projet dite traditionnelle ou en cascade. D’autres méthodes se sont imposées dans bien des secteurs comme le LEAN ou AGILE. Ce sont ces méthodes agiles qui sont enseignées à l’IAE dans le cadre de TP… Bon podcast !

Pourquoi-Comment ?

Remarque sur Artist & Specifier : si l’objectif est de faire prendre consicence aux étudiants de l’importance de la communication (fond-forme/clarté-fréquence) entre acteurs d’un même projet, alors, le pari est tenu.

Arstist & Specifier

Que penseriez-vous de remplacer les dessins purement anecdotiques par des représentations graphiques spécifiques à votre discipline ? On peut aussi imaginer que les représentations graphiques ne soient pas seulement en 2D mais aussi en 3D, non ?

Que penseriez-vous d’organiser les échanges non pas en deux mais en trois groupes qui changeraient de rôle sur un rythme donné : client (exprime besoin sans connaissance technique-‘cahier des charges’) specifier (liste les fonctionnalités et solutions techniques) artist/designer (représente graphiquement les spécificités) ? Ça nécessiterait une bonne organisation des temps en amont, lors de la planification de la séquence mais cela assurerait aussi que chaque étudiant puisse vivre les trois expériences et ainsi en retirer la capacité de se mettre à la place des différents acteurs de tout projet.

Lego Serious Play- projet AGILE (construction d’un quartier)

La construction d’un quartier est, a priori, le défi idéal en Génie Civil et on pourrait se focaliser aussi sur des éléments plus spécifiques selon votre discipline : un réseau fluide ou un pont peut tout à fait devenir l’objectif si vous souhaitez qu’ils acquièrent des méthodes liées à ces aspects de projet de construction. Qu’en pensez-vous ? Pour les autres départements, chercher à décliner cette séquence sur d’autres objectifs ouvre le champs des possibles…

La vidéo de reprise des concepts projetée en fin de séance à Polytech Montpellier :

Ressources en ligne

Openclassroom niveau 1 : initiez-vous à la gestion de projet agile

Openclassroom niveau 2 : Gérez votre projet avec une équipe scrum

MOOC gestion de projet par CENTRALE LILLE utilisable dans votre cours sur demande (contactez le service pédagogique, nous sommes en contact avec eux les auteurs) :
https://mooc.gestiondeprojet.pm/

MOOC très clair, reprend les bases des différents types de management de projet (lean, traditionnel et AGILE, exemples illustratifs simples, en anglais) EdX : Applied Scrum for project management

LEGO serious PLay :
http://www.learningbydoing.fr/apprendre-en-manipulant-des-objets/

Ressources d’intérêt (creative commons)

Formation offerte bientôt par l’UM-MUSE :
https://muse.edu.umontpellier.fr/2019/03/25/deuxieme-edition-de-latelier-explorer-les-methodes-agiles-atelier-ideon8/

Site du distributeur de jeux d’entreprise CIPE intervenant les 3 & 4 juillet à l’IUT de Nîmes : https://www.cipe.fr/jeux-et-formations/management-de-projet/

Remerciements à Philippe Chapellier ( Polytech Montpellier) et Agnes Mazars-Chapelon (IUT de Montpellier) pour l’accueil & le partage !

La démarche par compétences : où en est-on à l’IUT de Nîmes ?

« la compétence permet d’agir et/ou de résoudre des problèmes professionnels de manière satisfaisante dans un contexte particulier, en mobilisant diverses capacités de manière intégrée ». ( CARRE (P) et CASPAR (P), Traité des sciences et techniques de la formation Paris, Dunod, 1999 )

Retrouver la présentation et les notes en commentaire ici…

Comme vous le savez sûrement (ateliers de juin-juillet 2018, vidéo youtube sur votre espace moodle et réunion du 26/03 inter IUT sur ce thème), la démarche de déclinaison des programmes de licence sous forme de compétences est déjà bien entamée. Une première phase plus axée sur l’ingénierie de formation qui implique une recherche des besoins en compétences dans le bassin d’emploi local via des interviews de professionnels et d’anciens étudiants touche bientôt à sa fin pour la plupart des licence pro.

Les programmes et syllabus pré-existants ont été transmis puis détaillés sous une forme similaire à celle du recueil des entretiens : connaissances (ce que l’étudiant/professionnel doit savoir/comprendre), les capacités attendues (ce que l’étudiant/professionnel doit savoir faire), les méthodes et outils (les outils techniques ou méthodologiques que l’étudiant/professionnel doit maîtriser pour les mobiliser), les activités (la finalité des tâches qu’il doit pouvoir accomplir dans son contexte plus global). Cette similitude du mode de recueil-classement entre le pôle enseignant & expert métier va faciliter le croisement des données pour identifier les concordances et les écarts afin de réorienter les contenus des licences pro. Les fiches RNCP et les référentiels métiers liés aux débouchés des licences font aussi partie des éléments à prendre en compte en amont de la synthèse.

La cartographie de la formation mise à jour et synthétisée (modélisation du process d’acquisition des compétences sur la durée du programme voir présentation du 26/03) est le point de départ de la deuxième phase. « Process » dit « progression » et la deuxième phase a pour but de baliser les étapes du process en étapes rationnelles correspondant aux différents niveaux de compétence qu’il vous revient de définir (avec l’aide du service pédagogique bien sûr). Comme en entreprise côté RH lors des évaluations ou bilans, on va chercher à définir le niveau de maîtrise actuel et idéal ou attendu en fin de cursus et les niveaux de maîtrise qui le précèdent. En entreprise, la compétence est a priori existante, les niveaux de compétence se distinguent donc en termes d’autonomie :

Une compétence s’apprécie aussi par rapport à la maîtrise que nous en avons. Il est important dans la phase de réflexion ou de préparation d’une démarche d’être objectivement au clair avec les 3 degrés de maîtrise généralement utilisés :

  • Degré 1 : « je réalise cette action avec l’aide ou la supervision d’une autre personne »
  • Degré 2 : « je réalise cette action de manière autonome, fiable et efficiente »
  • Degré 3 : « je réalise cette action et je peux transmettre ce savoir-faire à d’autres personnes ».

En ingénierie de formation, on doit aussi déterminer les antécédents requis pour atteindre la compétence attendue en fin de cursus. Vous connaissez sûrement ces étudiants qui bachottent ou mémorisent à court terme et ne savent plus mobiliser ces savoirs lorsqu’ils sont en situation pratique par exemple. Un modèle de hiérachisation des compétences cognitives pourra nous aider sur les premiers niveaux : connaître < comprendre < appliquer < analyser < synthétiser < évaluer. Ce n’est qu’un modèle (Taxonomie de BLOOM) parmi tant d’autres mais grâce à lui on peut déjà envisager un niveau de la construction d’une compétence qui serait formulé avec le verbe connaître :

  • Je connais mes verbes irréguliers mais je ne sais pas encore m’exprimer au passé sans faire d’erreur.
  • Je connais le DTU 60.11 mais je ne sais pas encore bien choisir le diamètre d’un tuyeau.
  • Je connais pythagore par coeur mais je n’arrive pas à l’identifer comme outil pertinent dans des tâches contextualisées
  • etc…

D’autres modèles sont disponibles comme outils de réflexion. Toutefois, pour débuter cette étape 2, le mieux est de s’imaginer l’étudiant-e idéal-e qui a passé son examen avec succès : que sait-il/elle ? Que sait-il/elle faire ? Quels outils et méthodes peut-il/elle mobiliser ? Dans quel but ? Dans quels contextes ?

Spoiler de l’étape 3 …. on boucle la boucle entre ingénierie de formation et ingénierie pédagogique. En effet, lorsque les compétences et leurs niveaux de maîtrise sont identifiés, le choix des modalités de développement et d’évaluation de ces compétences peut alors débuter. On verra qu’on peut difficilement évaluer une compétence avec des QCM. Gardons ça pour l’entraînement à l’acquisition des savoirs ! On verra aussi que la compétence est une performance observable et ne peut se développer que grâce aux méthodes dites ‘actives’. Nous verrons comment le numérique, les espaces learning lab et learning center peuvent devenir des outils essentiels de cette nouvelle approche pédagogique sur l’IUT.

Publications d’intérêt :

Comment identifier et communiquer ses compétences techniques ? (BLOG PRO)

Pour aller plus loin sur la notion de compétences (GUIDE SUCCINT)

Organiser la formation à partir des compétences Pédagogies en développement Un pari gagnant pour l’apprentissage dans le supérieur ( Marianne Poumay Jacques Tardif François Georges : GUIDE COMPLET)

Exemple de guide d’évaluation des compétences en entreprise

Ouvrages utiles du Learning Center au Bâtiment admin :